ARMINES, acteur de l'innovation par la recherche partenariale | Première structure française de recherche orientée vers les entreprises, adossée à 48 centres de recherche

Armines - Bandeau domaines de recherche

LES CENTRES DE RECHERCHE

Les domaines de recherche

Sciences de la terre et de l'environnement


Les centres impliqués développent des compétences en géologie, géophysique, géostatistique, géochimie, hydrologie et hydrodynamique, hydrogéologie, géomécanique, chimie et cinétique, physique nucléaire et radiochimie, ingénierie des systèmes. La démarche vise la maîtrise de la métrologie des phénomènes, leur modélisation, l’aide à la décision. 

Les thématiques principales portent actuellement sur :

  • l’exploitation des matières premières minérales et des combustibles fossiles, en particulier la caractérisation de gisements et le forage,
  • la stabilité à long terme des milieux géologiques et des ouvrages; le stockage souterrain,
  • les pollutions des milieux anthropisés,
  • la maîtrise des risques naturels et industriels (sol, sous-sol, pollutions),
  • l'analyse de radioactivité des éléments traces, la gestion durable des sites radio-contaminés,
  • l’interaction entre matériaux et environnement,
  • les sciences de l'air: la qualité de l'air intérieur et extérieur, les odeurs et les COV, la génération et la transformation des polluants gazeux et particulaires,
  • les transferts entre les eaux, les sols et les plantes.

 

Énergétique et génie des procédés


Les activités du département s’inscrivent dans un cadre de développement technologique qui propose des solutions fiables et compétitives destinées à limiter les impacts environnementaux des systèmes de production et des procédés industriels.
Les centres développent des compétences en mécanique des fluides, thermodynamique, cinétique physique et chimique, transfert thermique, génie des procédés, électricité orientées modélisation des processus industriels et conception et optimisation de systèmes énergétiques. Ces activités sont à fortes connotations expérimentales allant jusqu’à la preuve de concept.

Les thématiques principales portent sur : 

  • l’éco-conception des procédés et l’efficacité énergétique des systèmes dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment,
  • la décarbonation des procédés et des combustibles en se concentrant en particulier sur les aspects CO2, biomasse et hydrogène, 
  • l’intégration des renouvelables dans les réseaux d’énergie comprenant entre autres les aspects stockage et synergies entre réseaux. 

 

Sciences et génie des matériaux


Les centres maîtrisent les méthodes d’analyses théoriques en mécanique des milieux continus, thermique, analyse numérique par éléments finis, calcul des structures, mécanique des fluides, modèles numériques de simulation. 

L’approche expérimentale est très développée : essais mécaniques, tribologie, rhéologie, procédés de fabrication, de mise en forme et d’assemblages, étude des microstructures, surfaces et interfaces, caractérisation physico-chimique.

Une large gamme de matériaux est étudiée : métaux et alliages, polymères et leurs mélanges, composites à matrice minérale, métallique ou organique, céramiques, verres, matériaux de construction, matériaux agro-alimentaires, biomatériaux. 

Mathématiques appliquées, informatique et automatique


 

Les écoles de l’institut Carnot M.I.N.E.S. se sont dotées chacune d’un département de mathématique appliquée, informatique et automatique (MAIA) pour accompagner cette révolution numérique en cours, qui bouleverse autant la sphère privée, économique que politique.

Les thématiques couvertes comprennent : l’automatique et le contrôle, les langages et  systèmes d’information, le traitement d’images, la maîtrise des grands jeux de données, la logistique, les réseaux de transport ou d’électricité, le génie industriel.

La transversalité des compétences des départements MAIA permet d’aborder de nombreux domaines d’application dans des problématiques industrielles ou sociétales.

Économie, management, société


Les compétences développées touchent à l'économie industrielle, la gestion, la science des organisations, les sciences des risques et la sociologie. 

Les thèmes abordés sont :

  • rôle de l’Etat, politiques réglementaires et marchés
  • modernisation des services publics
  • évolution de l’organisation du tissu industriel, des systèmes productifs, des métiers, des compétences
  • politiques de recherche et d'innovation, conception de produits, compétitivité des entreprises
  • risques, systèmes d’information, apprentissage organisationnel, résilience, information du public
  • médecine et santé
  • expérimentations et politique.

Tweets by @_armines_

Retrouvez les acteurs de l'innovation pour les le 30 novembre... https://t.co/3BJydtQuNa