ARMINES, acteur de l'innovation par la recherche partenariale | Première structure française de recherche orientée vers les entreprises, adossée à 48 centres de recherche

Des réseaux de mobilité mieux contrôlés et sécurisés grâce à la cartographie dynamique de Terra3D


Spin-off du Centre de Robotique (CAOR) et du Centre de Morphologie Mathématique (CMM) de MINES ParisTech, la start-up Terra3D, créée en octobre 2015, est la concrétisation de plus de 15 ans de recherche et d’expertise sur l’imagerie 3D et les systèmes mobiles de cartographie.

Terra3D est une deeptech spécialisée dans l’édition de logiciels de traitement automatique de points 3D pour sécuriser la gestion et l’usage d’infrastructures ferroviaires, routières, urbaines et de réseaux électriques aériens notamment.

Comment fonctionne votre solution et à quoi sert-elle ?

François Goulette, co-fondateur de Terra3D et enseignant-chercheur à Mines ParisTech précise : « Notre solution s’appuie sur un dispositif LIDAR, un système équipé d’un laser et placé sur un dispositif mobile ou un drone pour inspecter une infrastructure donnée. Ce dispositif produit un nuage de points 3D, un ensemble de petits points très denses qui vont donner une image de la structure géométrique de l’environnement. Notre solution logicielle permet d’interpréter ces données et donner du sens à ce nuage de points – ce que l’on appelle la sémantisation – en le traduisant en informations précises sur l’environnement : un rail, des caténaires, de la végétation,… »

                                          Nuage de points 3D sémantisé d'environnement ferroviaire (analyse automatique)

Quels sont ses avantages ?

FG : « En automatisant ces opérations de sémantisation, jusqu’à présent sous-traitées manuellement dans des pays à bas coût de main d’œuvre, Terra3D permet des capacités de traitement exponentielles dans de nombreux secteurs d’activités liés aux réseaux de mobilité. Prolongement naturel de cette solution, Terra3D propose aussi une réponse opérationnelle pour la cartographie et la localisation des déplacements des véhicules autonomes. »

Et aujourd’hui, où en est Terra3D et quelles sont les perspectives de développement pour la société ?

« En seulement 2 ans, nous sommes déjà 7 salariés et travaillons avec de grandes entreprises telles que SNCF réseau, Altamétris et RTE mais aussi avec des collectivités comme la Ville de Paris et plusieurs départements.

Avec 400 000 € de chiffre d’affaires l’an dernier, nous espérons continuer à monter en puissance en élargissant notre nombre de clients sur nos marchés historiques et comptons adresser de nouveaux marchés comme le véhicule autonome ou le BIM dans le bâtiment ».

En savoir plus sur Terra3D : www.terra3d.fr

Contact : François GOULETTE - francois.goulette@mines-paristech.fr